Refonder le Monde
Et si la solution était de fonder des Communautés ?

Accueil > Humeurs et réactions > Non, nous ne sommes pas avant tout des citoyens français

Non, nous ne sommes pas avant tout des citoyens français

samedi 31 janvier 2015

Non, nous ne sommes pas avant tout des citoyens français !

Après le terrorisme par les armes, les bombes, le feu, le fer... voilà le terrorisme intellectuel, mental, psychologique : sommés tous de faire partie du même troupeau, du troupeau des citoyens français. Sommés d’oublier qui nous sommes, ce que nous aimons, ce que nous croyons, qui nous aimons, comment nous les aimons, ce que nous attendons de la vie, ce qui est le plus précieux à nos yeux. Que pas une tête ne dépasse ! Quelques jours après la mort des dessinateurs de Charlie, il se développe quelque chose d’inouï, de totalement opposé à ce qu’ils pensaient, à ce qu’ils croyaient.

Alain Badiou le dit à sa façon, et très bien. [1], même si nous ne partageons pas les mêmes idées quant aux "solutions" à apporter.

Il a déjà été question sur ce site des innombrables guerres, massacres, crimes, violences, magouilles en tout genre, qui ont été nécessaires pour que l’Etat français et la prétendue "nation française" se constituent et se maintiennent. Ce n’est pas maintenant, alors que l’on veut nous obliger au nom de l’unité nationale, de nous déclarer avant tout citoyen français, que nous allons renier nos propres discours et nos propres opinions.

Stop à cette logorrhée, à cet insupportable catéchisme républicain.

Et les choses s’aggravent, de jour en jour. Maintenant, "nous" sommes en guerre et c’est l’Etat d’urgence. On a dit ailleurs ce que nous évoquaient les attentats de novembre 2015.

Notes

[1"Le Monde" du 28 janvier 2015, dans un article intitulé "Le Rouge et le Tricolore".

Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Thèmes | Rechercher | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © freelayouts sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License